vendredi 5 avril 2013

Sonnet à la gloire des disquaires

C'était quoi un disquaire? 

Un gars qui vendait des "Vinyls" dans une boutique.
Mais nous on disait pas Vinyls, on disait 33 Tours...

Le disquaire, c’était, dans nos jeunes années,
Un commerçant barbu dans une échoppe noire
Au milieu de vinyls entassés, au comptoir
Un hirsute grognon à la mine fanée

Pour peu qu’on fréquentât sa boutique damnée
Il pouvait s’adoucir et nous laisser l’espoir
D’un avis, d’un conseil, et nous dire l’histoire
De tel groupe adulé, mais par lui condamné

Il possédait mille disques et les connaissait tous
Sa culture nous semblait plus grande que Larousse
Et ses disques fragiles, qu’on pouvait écouter...

...Au casque, luxe ultime, recueilli et rêveur
Jurant qu’un jour aussi, on serait des rockers
Avant de repartir, les oreilles shootées