samedi 4 février 2017

The Valentines, Bon Scott



 Lire en Français      Read in English


The Valentines 


A la Saint Valentin 2016, j'avais cru malin de proposer ici une liste de titres rock qui "parlaient d'amour". Malicieusement, je scindais mon propos en deux catégories. Non pas ceux qui  ont un fusil et ceux qui creusent, comme disait Clint Eastwood quand il parlait Western Spaghetti, mais les slow doucereux, d'une part, et le cri primal, d'autre part. 
Un fidèle lecteur parmi les fidèles me fit alors remarquer: N'y a t-il pas un groupe qui s'appelait les Valentines? 
Bravo Francky, la force du Panda soit avec Toi! En 2015 j'avais pensé écrire sur ce groupe à l'occasion de la même "fête des amoureux", et avais repoussé le propos: Je pensais le groupe tellement peu connu que je risquais de passer pour passéiste et ringard. (une fois encore?). 
  
Et pourtant! Ce groupe, probablement aujourd'hui resté aux oreilles des seuls Francky et moi, a quelques raisons de nous intéresser… 

En effet, et aussi surprenant que ça puisse paraître  à l’écoute de The Valentines, de ce style plutôt “pop”, pas excessivement blues/rock comme le sera le groupe que rejoindra le chanteur…. J’ai nommé Bon Scott, futur AC/DC..

Là, on est vraiment dans le genre ballade très 70’s, un peu guimauve. 

De My Old Man's a Groovy Old Man, à Everyday I Have to Cry, en passant par To Know You Is to Love You, ou une interprétation effrayante de la comptine Nick Nack Paddy Whack, et également Build me up Buttercup…., qui si ma mémoire n’est fidèle, était venu jusqu’à nos oreilles à la fin des années 1970..

Le groupe se séparera en 1970, semble-t-il par désaccord “artistique”. Bon Scott attendra ensuite un peu avant de rejoindre les frères Young, après avoir fait un tour dans un autre groupe (Fraternity), franchement inspiré des groupes “psychedeliques” américains…